-- M --
Mail, n. m. (lat. malleus, "marteau, maillet" Extensions successives à partir du sens initial :
- Marteau,
- Maillet pour pousser une boule de buis,
- puis : le jeu lui-même,
- puis : l'endroit où l'on pratique ce jeu,
- puis : allée, promenade bordée d'arbres. Mail Saint-Martin (Montpellier, 34)
Mail Clouseau (Blois, 41)
Mail des Catalpas (Montigny-le-Bretonneux,78)
Avec adjectif placé avant :
Grand Mail (La Ferté Bernard, 72) Maille, n. f. (du latin macula, "boucle") A Strasbourg : lotissement ouvrier (allusion à la forme circulaire de la rue qui l'entoure). Maille Jacqueline (Strasbourg, 67 : plusieurs exemples avec prénoms féminins) Manège, n. m. (italien maneggio, du français manier) Emploi inattendu du terme : allée de forme circulaire rappelant celle d'un manège ou sise sur l'emplacement d'un ancien manège. Manège de la Hussière (Lasne, Brabant Wallon [Belgique]) Marché, n. m. (du latin mercatus) Ellipse de "place de marché". Marché aux Poissons, Marché aux Grains (Haguenau, 67) Marchepied, n. m. (de marcher et pied) TLF : Chemin longeant un cours d'eau navigable sur la rive opposée au Chemin de halage. Les fermiers et porteurs de licences ne pourront user, sur les fleuves, rivières et canaux navigables, que du chemin de halage; sur les rivières et cours d'eau flottables, que du marchepied. (Code pêche fluv., 1875, p.19). Môle, n. m. (italien molo) Terre-plein qui s'avance à l'intérieur d'un bassin pour faciliter l'embarquement ou le débarquement des marchandises. Môle n° 1, Môle n° 2, etc. (Dunkerque, 59)
Môle Pénéroff (Concarneau, 29)
Môle Loïc Caradec (La Trinité sur Mer, 56) Montado, n. f. (mot provençal)(aussi Mountado) Montée. Mountado dou Distiladou (Carros, 06)
Construction hybride (provençal - français) :
Montado des Amandines (Carqueiranne, 83)
Mountado Laurent Spinelli (Carros, 06) Montagne, n. f. (du latin populaire montanea, fém. subst. de °montaneus, de mons "mont") Sens inhabituel du mot (sens normal : importante élévation de terrain. Désigne une rue élevée ?). Montagne de Saint-Job (Uccle, Bruxelles-Capitale [Belgique])
Montagne de la Gare, Montagne au Chaudron et Montagne aux Ombres (Woluwe-Saint-Pierre, Bruxelles-Capitale [Belgique])
Montagne d'Aisemont (Wavre, Brabant Wallon [Belgique]) Montée, n. f. (de monter) Pente que l'on gravit. Montée des Princes d'Orange-Nassau (Orange, 84)
Montée des Roches (Limonest, 69)
Nombreux exemples à Lyon (69), à Laval [Québec] Montoir, n. m. (de monter) Sens normal : grosse pierre, billot ou banc pour monter sur un cheval. Ici, terme régional : chemin qui monte. Montoir de la Robinette (Boissy la Rivière, 91)
Montoir des Grands Rebords (Boissy la Rivière, 91)
Montoir de Mesnil-Girault (Boissy la Rivière, 91) Murmure, n.m. (du latin murmur "grondement" Hypallage à partir du bruit que font les arbres jouxtant cette voie. Seul exemple repéré à ce jour :
Murmure des Grands Arbres (Neupré, Liège [Belgique])